(Non)translating Catch-Phrases. A Topical Approach to Julian Barnes’ 'Metroland' Cover Image

(Non)translating Catch-Phrases. A Topical Approach to Julian Barnes’ 'Metroland'
(Non)translating Catch-Phrases. A Topical Approach to Julian Barnes’ 'Metroland'

-

Author(s): Liana Muthu
Subject(s): Sociolinguistics
Published by: Risoprint
Keywords: connotation; équivalence; intertextualité; sociolinguistique; transfert culturel;

Summary/Abstract: A partir de la prémisse que le langage de chaque individu est unique étant donné qu’il n’y a pas deux individus qui aient la même expérience du langage – celui-ci étant influencé en principal par l’espace géographique et le milieu social – notre approche se focalise sur le « franglais » utilisé par Julian Barnes dans son roman Metroland, publié en 1980. Ses parents étaient professeurs de français et l’écrivain britannique a été fortement influencé par la culture de ce pays. Ecrit en anglais, le roman est parsemé soit d’expressions d’auteurs français emblématiques (par exemple Voltaire, Baudelaire, Rimbaud, Mallarmé), soit de mots et expressi ons spécifiques pour le vocabulaire de la cuisine française (croque). Notre étude analyse la manière dont ces mots et expressions représentatifs – transposés par Julian Barnes dans un espace et une époque historique autres – reçoivent des sens connotatifs dans le roman Metroland. La conclusion motive la décision de l’auteur de ne pas traduire certains mots et expressions en anglais – bien que cela soit possible – et de préférer plutôt leur utilisation en français, leur langue-source.

  • Issue Year: 2010
  • Issue No: 03
  • Page Range: 79-84
  • Page Count: 6
  • Language: English