Jeronim De Rada - Rechercher Of The Theoretical Aesthetics Cover Image
  • Price 3.90 €

JERONIM DE RADA – LËVRUES I ESTETIKËS TEORIKE (Mbi veprën “Parime të estetikës”)
Jeronim De Rada - Rechercher Of The Theoretical Aesthetics

Author(s): Alfred Uçi
Subject(s): Literary Texts
Published by: Qendra e Studimeve Albanologjike
Keywords: tehoretical aesthetics; the history of philosophic thought; national Rennaissance of Albania; le beau as form of aesthetic ideal; the classification of arts; the Albanian literary and aesthetical thought

Summary/Abstract: Dans l’article “Jeronim De Rada - chercheur de l’esthétique théorique” Alfred Uçi soumet à son analyse l’œuvre “Principes d’esthétique” de De Rada, une œuvre presque pas étudiée par les chercheurs qui se sont occupés de De Rada, et qui est considérée par l’auteur de l’article comme le premier document le plus important et le premier dans l’histoire de la pensée philosophique et esthétique, indépendamment du fait qu’elle est écrite en italien. Selon Uçi, cette œuvre ne pourrait être séparée de la culture italienne de l’époque, vu que la substance de l’œuvre est pétrie dans cette atmosphère spirituelle - culturelle et politique, laquelle s’est couronnée par la rennaissance italienne (Risorgimento). En même temps l’auteur de l’article avoue que “Principes d’esthétique” est principalement un traité d’esthétique, mais on y cherche des arguments philosophiques, esthétiques et sociaux, éthiques et religieux, politiques et culturels en faveur de la plate forme de la Rennaissance Nationale de l’Albanie. Alfred Uçi pense que cette œuvre se caractérise d’originalité, bien qu’elle comporte des influences de l’esthétique antique greco-romaine, du clacissisme et du romantisme. Selon l’auteur de l’article De Rada se manifeste comme un panthéiste. D’autre part , dans “Principes d’esthétique” selon Uçi, De Rada philosophe s’alterne avec De Rada poète et là ou De Rada n’est pas à même de donner de claires précisions simplement théoriques, c’est son talent poétique qui lui vient en aide. De Rada considère le beau comme un foyer de l’idéal esthétique de l’Antiquité, alors qu’il exclue le laid. Dans son esthétique De Rada donne à la catégorie du beau un caractère gnoséologique. Quant à la substance du beau De Rada s’oppose aux idées des formalistes et des substantialistes. Il la considère non pas comme une qualité de la matière mais comme une valeur spirituelle. D’autre part, au contraire des formalistes, il ne réduit pas le beau en une régularité extérieure formelle...

  • Issue Year: 2003
  • Issue No: 03-04
  • Page Range: 005-013
  • Page Count: 9
  • Language: Albanian